SEMAINE 2

ACCUEIL

6 semaines pour sauver Halima #1

Fatuma est somalienne et maman d’une petite fille, Halima, qui a été diagnostiquée du Kwashiorkor, une forme de malnutrition sévère accompagnée de complications cutanées à l’âge d’1 an et 8 mois. Découvrez leur histoire.

Semaine 1 : L'arrivée au centre

Après la mort de ses parents, Fatuma a erré de maison en maison entre les divers membres de sa famille, qui se sont partagés à tour de rôle le soin de s'occuper d'elle. Lorsqu'elle rencontre son mari, Hassan, elle pense enfin avoir trouvé quelqu'un avec qui fonder une famille. Mais malgré son salaire de conducteur de bus, Hassan dépense tout son argent dans la drogue et bat Fatuma. Leurs deux enfants, Mohammed et Halima, doivent se contenter d'un seul repas par jour. Fatuma décide alors de quitter son mari et se réfugie chez son frère.
Fatuma nous raconte : Un jour, alors que je vivais chez mon frère, mon mari est revenu avec Halima qui avait l'air en très mauvaise santé. Sa peau était devenue noire et elle avait des blessures sur l'une de ses jambes. Même si elle ne pleurait pas, je voyais dans ses yeux qu'elle souffrait terriblement. Je suis allée à la pharmacie pour acheter des médicaments et j'ai rencontré une femme du quartier qui m'a parlé du centre de stabilisation où intervient Action contre la Faim, à Hodan. Le lendemain, je m’y suis rendue avec ma fille, Halima, qui a été admise immédiatement.


VOS DONS
AGISSENT ICI

je donne
Ma fille mérite ce qu’il y a de mieux.

Halima a été admise au centre après avoir reçu un diagnostic de Kwashiorkor, une forme de malnutrition sévère accompagnée de complications cutanées. Elle a été examinée afin de déterminer quels traitements et quels soins elle devait recevoir. L'infirmière de garde a nettoyé ses plaies. C’était difficile pour moi de regarder l’infirmière appliquer de la pommade sur la peau de ma fille. Halima pleurait beaucoup et j'avais envie de pleurer avec elle. Ma fille mérite ce qu'il y a de mieux.


VOS DONS
AGISSENT ICI

je donne
Halima pleurait beaucoup et j'avais envie de pleurer avec elle.

Le Kwashiorkor

Le Kwashiorkor est une forme grave de malnutrition, qui se manifeste par des œdèmes, une perte de poids, des problèmes cutanés, une perte de cheveux... Il est provoqué par une alimentation trop pauvre en protéines, et touche les enfants entre 6 mois et un an.

Le troisième jour, j’ai rencontré un conseiller en nutrition d'Action contre la Faim. Nous avons pu parler de la santé d’Halima et de ce que je pouvais améliorer dans ma relation avec elle. Nous avons appris toutes les deux à nouer des liens, avec l'aide des assistants en nutrition de l'établissement.


VOS DONS
AGISSENT ICI

je donne

Tout comme Halima, des milliers d’enfants sont accueillis par Action contre la Faim avec de graves formes de sous-nutrition. Ces enfants sont entre de bonnes mains, les vôtres ! Soutenez nos actions et ensemble, sauvons ces vies.

DONNEZ EN CONFIANCE

Action contre la Faim est membre du Comité de la Charte du Don en Confiance. Chaque année, l’exactitude et la transparence de nos comptes sont certifiées par un Commissaire aux comptes.

VOTRE DON
avant impôt
160€

VOTRE DON
après impôt
40€
soit 120€
de déduction

Don
sécurisé

Notre site internet est 100% sécurisé.

Présence
internationale

En 2019, nous avons aidé 17 millions de personnes dans 46 pays.

Espace
donateur dédié

Nos donateurs bénéficient d'un espace dédié pour la gestion de leurs dons et l'accès à leurs reçus fiscaux.

Chaque don donne droit à une réduction d'impôt égale à 75% du montant du don, dans la limite de 1000€ (plafond 2020). Si vos dons dépassent 1000€ la réduction d'impôt passe à 66% du montant du don, dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

Il ne vous reste plus que 36j 3h 55m pour bénéficier d’une réduction d'impôt de 75% sur 2020